Voilà comment on accouchait autrefois

Chose promise, chose due. Voilà quelques réflexions plus approfondies sur les drôles d’illustrations que je vous avais montré il y a quelques jours. L’occasion de replacer un peu ces images dans leur contexte, celui d’un livre non scientifique, nourri de rumeurs anthropologiques et très imprégné du mythe colonial du « bon sauvage ». L’occasion aussi de rappeler que l’accouchement « physiologique » tel qu’il peut être défendu aujourd’hui n’a rien à voir avec un accouchement « du passé », l’interventionnisme devant la naissance n’étant pas (du tout) l’apanage de la médecine moderne et des cultures occidentales. Merci encore à 10 lunes, sage-femme que l’on ne présente plus sur le net, pour ses conseils et remarques avisées.

L’article intégral peut être consulté sur Slate.

Crédits photo Internet Book Archive Image via Flickr CC (pas de restriction connue du droit d’auteur)

Publicités

Sciences en famille

Tout à commencé par un petit tweet de @docmarmottine qui cherchait de quoi organiser un anniversaire « expérimental » pour son Huitans:

Moi, les sciences, on va dire que je suis tombée dans la marmite quand j’étais bébé. Oui, comme ça.

WP_20160602_19_30_03_Pro

Donc voilà, j’avais deux trois idées pour @docmarmottine (et ce, d’autant plus que 1) j’ai fais des piges quelques temps au début de mes études pour un mag scientifique pour enfant et que 2) j’ai une marmaille nombreuse et exigeante friande d’activités adaptées aux jours de pluie). Et comme vous avez eu l’air de les trouver marrantes, je vous ai promis une petite récap’, en un peu plus développée que les 140 caractères réglementaires. La liste étant forcément partielle, vous êtes les bienvenu-e-s si le coeur vous dit de la compléter par vos suggestions.

Continuer la lecture de Sciences en famille

Les mots du jeu

Récemment, le travail sur mon livre m’a conduit à m’intéresser à la question du jeu, des jeux, et à l’activité de jouer, chez les enfants (mais pas uniquement). Ces trois derniers jours ont donc été consacrés à la lecture de deux ouvrages que je ne connaissais pas encore et dont je ne m’attendais pas à ce qu’ils se recoupent de quelque façon que soit, du moins au delà de leur thématique générale. Le temps me manque pour vous en faire une recension complète, je me contenterai donc de vous faire croquer un petit bout de pomme (de la connaissance of course!) en évoquant brièvement la problématique commune de ces deux textes.

WP_20160602_17_22_30_Pro

Continuer la lecture de Les mots du jeu

Aide la reine des Neiges à accoucher

Il y a seulement deux jours, je m’intéressais aux applications de grossesse et aux stéréotypes qu’elles pouvaient renfermer et de clics en clics je suis tombée sur…. ça. Une plateforme de jeux destinées aux enfants anglo-saxons où on peut suivre la grossesse ou l’accouchement (mais aussi la perte de poids ou la neurochirurgie) de la Reine des Neiges (ou de Dora, ou de Anna, ou de .. enfin bref).

Rien de fantastique vu que l’autonomie du joueur est extrêmement limitée, on ne peut que s’acquitter des différentes tâches auxquelles on nous invite. Néanmoins, ça peut donner à réfléchir sur la représentation de l’accouchement qui est promue auprès des jeunes générations…

Continuer la lecture de Aide la reine des Neiges à accoucher

Quelques images savoureuses de la parentalité d’autrefois

Une petite balade sur Flickr à la recherche d’images libres de droits pour illustrer certains des articles de ce site m’ont conduite à quelques petites découvertes aussi inattendues que savoureuses. Je n’ai évidemment pas pu résister à l’envie à vous les faire partager…

 

Continuer la lecture de Quelques images savoureuses de la parentalité d’autrefois

Votre smartphone déforme votre grossesse

Résumé: 

Les applications grossesse sont actuellement très téléchargées par les futures mères et l’offre s’accroît chaque jour. Or sous des couverts ludiques et inoffensifs, ces applications ont un véritable impact sur les représentations des futurs parents: Rôles parentaux sexistes et stéréotypés, norme hétérosexuelle qui ne laisse aucune place aux familles monoparentales et homosexuelles, hypermédicalisation de la grossesse et renforcement des « mythes de grossesse », autant d’éléments qui peuvent préoccuper quand on sait que la « santé mobile » est vue par la Commission Européenne comme un outil phare pour améliorer la prévention, l’information et réduire les coûts de santé.

 

Vous pouvez lire le texte intégral de cet article sur Slate.

 

Crédits photo Robson

Protéger les garçons…. en luttant contre le sexisme!

Résumé: 

Aujourd’hui l’écart entre le taux de mortalité des filles et des garçons se creuse dès l’adolescence. En cause, les conduites à risques et autres comportements violents vus comme injonction sociale dans la communauté des jeunes et moyen incontournable de faire la preuve de sa virilité. Dans cet article, je reviens sur les stéréotypes de genre, présents dès le plus jeune âge et qui encouragent les garçons à la démonstration de force et la domination physique. J’évoque aussi les pistes pour sortir de ce cercle vicieux de violence: renouveler les modèles que les pères présentent à leurs fils, soutenir les luttes féministes pour que les hommes prennent une part plus égalitaire dans les tâches ménagères et parentales, mais aussi peut être construire un nouvel accompagnement de l’adolescence et réinventer les rites d’insertion des jeunes dans la communauté.

Le texte intégral de cet article peut être consulté dans le numéro 58 de mai/juin 2016 du magazine Grandir Autrement.

 

Crédits photos

Les enfants non baptisés ont-ils droit au paradis?

Résumé: 

Si aujourd’hui, les parents dont le bébé décède aux alentours de la naissance ont besoin pour faire leur deuil de faire reconnaître sa courte existence par le biais de rites d’insertion sociale tels que l’attribution d’un prénom, l’octroi d’une sépulture et la réalisation d’une cérémonie ; les parents d’hier vivaient dans la terreur que leur enfant décède sans être baptisé et soit alors condamné à errer dans les limbes, un non-lieu destiné aux âmes innocentes mais pourtant marquées du péché originel. Dans cet article, je retrace l’histoire des limbes, de leur création par les théologiens du XIIème siècle à son abrogation officielle, en 2007 seulement, par l’Eglise catholique.

Article à lire en intégralité sur Slate

 Crédits photo

Au tour des pères d’en baver pendant la grossesse

Résumé: 

L’idée commune veut que la grossesse soit d’abord une affaire de femme. Si son suivi médical implique les pères, c’est plus souvent pour prévenir un potentiel désengagement et favoriser le lien d’attachement que par nécessité médicale. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi (et n’en sera sans doute pas toujours ainsi non plus!). Par un détour historique et ethnologique, je montre que les pères ont souvent été partie prenante du bon déroulement des grossesses, parfois eux-même soumis à des règles de conduites ou des restrictions alimentaires telles qu’elles s’appliquent essentiellement aujourd’hui en France aux femmes. Je montre aussi comment la recherche du risque zéro pourrait bien dans les années à venir générer pour les futurs pères de nouvelles exigences sanitaires et comportementales pour faire plus que jamais le plus beau des bébés.

Article à lire en intégralité sur Slate.

Crédits photos Mag B.

L’école française en état d’urgence

Résumé: 

Comment l’école française a-t-elle réagi après les attentats du 13 novembre 2015? Voici la question que je traite dans cet article. Depuis le développement de ressources pédagogiques destinées à répondre aux questions des enfants jusqu’à la réalisation d’exercices de mise en sécurité anxiogènes en passant par la dénonciation aux autorités d’élèves ayant tenus des propos considérés comme antirépublicains, je montre dans cet article comment la terreur des adultes leur à fait oublier leur devoir de constituer pour les enfants le cadre de sécurité affective et morale sur laquelle ils ont besoin de s’appuyer pour grandir.

L’article intégral peut être consulté sur abonnement sur le média en ligne Planète F. Pour plus de renseignements sur cet article, vous pouvez aussi me contacter par mail.

Crédits photo Groume